Jeugdclubs en Jeugdhuizen / Maisons et Clubs de Jeunes (NL)

Meer info over Franstalige jeugdhuizen hier

Plus d’info sur les MJ francophones ici

 

NL FR

NL

Wat is een jeugdhuis?

Jeugdhuizen zijn er in alle maten en gewichten, in alle geuren en kleuren. Groot of klein, chaotisch of gestructureerd, in het dorp of in de stad, met of zonder beroepskracht, enzovoort. In Vlaanderen en Brussel zijn er jeugdhuizen, maar ook jongeren(ontmoetings)centra, jeugdcentra, jeugdclubs … Je kan het zo gek niet bedenken of het bestaat. Wat ze echter allemaal gemeen hebben, is dat ze van, voor en door jongeren zijn. De rode draad doorheen deze verschillende werkingen is de jeugdhuismethodiek.

De jeugdhuismethodiek is een manier van denken en doen. Ze geeft een visie weer, die zegt wat het jeugdhuisideaal is. Maar elk jeugdhuis maakt daarin eigen keuzes, die afgestemd zijn op de eigen werking, op de leden, op wat jongeren willen, op de buurt … De jeugdhuismethodiek is nooit ‘af’ en mag met een kritische blik bekeken worden. Het is geen regel die aan jeugdhuizen opgelegd wordt, maar eerder een richtingaanwijzer die mogelijke routes aangeeft.

Van jongeren zelf

De jeugdhuismethodiek vertrekt vanuit de basis van jeugdhuiswerk: jongerendie in hun vrije tijd samenkomen. Ze organiseren hun tijd rond thema’s en activiteiten die hun eigenheid weerspiegelen. Jeugdhuiswerk is van jongeren zelf, door en voor hen gedaan. Het draait om netwerken, rond de toog en veel verder.

Experimenteerruimte

Jeugdhuiswerk is groepswerk, waarbij de diversiteit onder de jongeren als een meerwaarde wordt beschouwd. Een jeugdhuis is een open huis, waar onderlinge verschillen ervoor zorgen dat jongeren van elkaar leren. Er worden grenzen verlegd, nieuwe mogelijkheden ontdekt. Het jeugdhuis is een plaats waar kan geëxperimenteerd worden, waar jongeren kunnen proberen, kunnen vallen, maar waar ze ook (nieuwe) kansen krijgen, mogen opstaan en herproberen.

Sociale samenleving

Op die manier heeft jeugdhuiswerk een belangrijke pedagogische opdracht. Jonge mensen leren via hun engagement om te gaan met verantwoordelijkheid en met elkaar; het is een oefenterrein voor democratische besluitvorming. Ze verkennen er andere smaken, culturen en meningen; de perfecte basis voor een open, solidaire en sociale samenleving.

Grenzen verleggen

Ze worden er uitgedaagd voor zichzelf op te komen en zich te uiten, ze verleggen er hun grenzen. Het jeugdhuis is met andere woorden een context waarin jongeren al doende kunnen leren, zowel bewust als onbewust. Van zichzelf en van elkaar.

De Brusselse Jeugdhuizen worden als vzw’s erkend en gesubsidieerd door de Vlaamse GemeenschapsCommissie (VGC) en kunnen als pedagogisch project rekenen op de ondersteuning van JES vzw en Formaat.

 

FR

Qu’est-ce que c’est une Maison des Jeunes (néerlandophone)?

Des MJ néerlandophone existent en toutes poids et couleurs et en toutes formes. Elles sont grandes ou petites, chaotiques ou structurées, se situent en petit village ou en ville, elles sont entièrement basées sur le bénévolat ou peuvent bénéficier d’un ou plusieurs animateurs. En Flandre et à Bruxelles il existent des Maisons des Jeunes, des centres (de rencontre) de Jeunes, des Clubs de Jeunes,…Néanmoins,  un grand point commun de tous les MJ, c’est que elles fonctionnent pour et par les jeunes. Le fil rouge en travers le fonctionnement de chaque MJ est “la méthode des Maisons des Jeunes”. (Cette méthode est décrite dans un dépliant en néerlandais que tu trouveras ici).

La méthode des Maisons des Jeunes est une façon de réfléchir et d’agir. Elle illustre une vision soit disant “idéale”. Néanmoins, dans ce cadre, chaque MJ fait ses propres choix qui sont accordés à son propre fonctionnement, aux membres, aux souhaits des jeunes, aux quartier,… La méthode des MJ n’est jamais “fini” en soi et est sujet d’un dialogue perpétuelle. Elle ne doit pas être interpréter comme une réglementation, mais plutôt comme une directive, ouvrant différentes chemins.

La Maison des Jeunes: ce sont les jeunes eux-mêmes

La méthode des MJ parte de la base typique du travail de jeunesse: des Jeunes qui se rencontrent pendant leur temps libre. Ils organisent leur temps autour des thèmes et des activités qui reflètent leur identité. Les MJ appartiennent aux jeunes mêmes et fonctionnent grâce à leur propre engagement. Il s’agit des réseaux d’amis, se rencontrer au bar et aller beaucoup plus loin.

Une espace pour expérimenter

Les MJ, c’est du travail de groupe où la diversité parmi les jeunes est vu comme une valeur principale. Une maison des Jeunes est une maison ouverte, où les différences mutuelles favorisent l’apprentissage de l’autre. On y pousse les limites et on y découvre des nouvelles possibilités. Une MJ offre un cadre où on peut expérimenter, essayer, tomber et de nouveau se relever en toute sécurité.

Une société sociale et solidaire

Tout ça fait que une MJ comporte une tâche pédagogique importante. Par leur engagement, des jeunes personnes apprennent à gérer des vraies responsabilités et à vivre avec les autres; c’est un lieu où ils apprennent également la démocratie. Ils découvrent d’autres goûts, cultures et opinions; voilà la base idéal pour une société plus ouvert et solidaire.

Pousser les limites

Les jeunes sont stimulés pour défendre leur opinion et de s’exprimer, ils poussent leurs limites. Une MJ offre un contexte d’apprentissage par la pratique, à la fois consciente et inconsciente.

Les MJ néerlandophones de Bruxelles bénéficient comme asbl d’une subvention de la Vlaamse GemeenschapsCommissie (VGC). Le soutient pédagogique est fait par Formaat, la fédération des MJ flamandes, et plus spécifiquement pour Bruxelles par JES vzw.